On sait toutes à quel point la chaleur peut abîmer nos cheveux. Beaucoup d’entre nous ont d’ailleurs tendance à bouder le sèche-cheveux et optent pour un séchage naturel à l’air libre. Pourtant, selon certains, le sèche-cheveux serait moins dangereux pour notre crinière…

Et si on se trompait depuis le début?

On pensait bien faire en privilégiant le séchage à l’air libre… jusqu’à ce qu’une étude dermatologique récente d’origine coréenne nous apprenne que le sèche-cheveux n’était pas notre ennemi capillaire, au contraire! Il serait même plébiscité par les experts car moins dommageable pour les cheveux. Cependant, l’étude ne précise pas sur quel type de cheveux elle a été menée. Du coup pour quelle méthode faut-il opter? Place au battle!

Les avantages

  • Sèche-cheveux: il optimise la brillance de votre chevelure, en resserrant les écailles et en limitant l’effet mousseux. Cet outil est également très pratique et rapide, surtout pour les filles qui sont souvent en retard et qui ne veulent pas sortir les cheveux trempés. Autre avantage non négligeable pour les crinières lisses, l’air chaud soufflé par la machine rend les cheveux plus volumineux. Le sèche-cheveux est également à privilégier si vous avez une chevelure colorée. En effet, cet outil fixerait davantage la couleur. L’intérieur du cheveux serait plus protégé car, grâce à lui, les écailles se referment plus vite, ce qui limite la dépigmentation.
  • Séchage naturel à l’air libre: avantage évident, il vous laisse du temps pour faire autre chose! Ce privilège de laisser sa chevelure sécher naturellement est plutôt accordé aux femmes ayant des cheveux courts ou à celles qui possèdent des cheveux bouclés voire frisés. Bien sûr l’argument numéro un de la team #SèchageNaturel, est que vous protégez votre crinière en ne l’exposant pas à de fortes chaleurs. De plus, cette méthode permettrait à vos cheveux de rester correctement hydratés.

Les inconvénients

  • Sèche-cheveux: mal-utilisé, le sèche-cheveux est une arme de destruction capillaire massive. Si vous le dirigez dans le sens inverse des écailles (c’est à dire vers le haut), par exemple, vous allez soulever les cuticules et, ainsi, fragiliser votre crinière. Autre désavantage, si vous utilisez de fortes chaleurs, le sèche-cheveux va déshydrater votre chevelure. 
  • Séchage naturel à l’air libre: le plus gros danger selon les experts? Cette méthode fragiliserait vos cheveux. En effet, l’eau fait gonfler et craquer les cuticules, ce qui abîme notre chevelure. Si vous employez cette technique, il est important de garder à l’esprit que les cheveux sont dans leur état le plus faible en étant mouillés.Laisser sécher vos cheveux à l’air libre les expose à l’humidité plus longtemps. Sans parler du fait que mouillés, ils sont extrêmement sensibles à la pollution et au froid (attention en hiver, en plus d’un gros rhume, vous risquez d’abîmer votre crinière). Sachez aussi qu’un cuir chevelu laissé humide, peut entraîner l’apparition de pellicules et augmenter la chute de cheveux. De plus, il rendrait les racines plus grasses et favoriserait l’apparition des fourches.

Du coup, je fais quoi?

Choisir entre sécher ses cheveux à l’air libre ou au sèche-cheveux ne dépend donc que de vous, de votre mode de vie et de vos préférences. Mais quoique vous fassiez, souvenez-vous que les cheveux sont fragiles. Prenez-en toujours soin et manipulez les avec précaution.

Les bonnes méthodes

La meilleure méthode selon les coiffeurs est d’utiliser un sèche-cheveux, à condition de bien l’utiliser. Pour ce faire, enlevez un maximum d’humidité grâce à une serviette sèche afin d’écourter le séchage ensuite. Positionnez le sèche-cheveux sur basse température et ne restez pas trop longtemps sur la même zone. Ne tenez pas la machine trop près de vos cheveux, au moins 15 cm de distance est nécessaire. Ne vous servez jamais de l’option chaleur maximale ! Aussi ne séchez pas vos cheveux complètement avec la machine. Débranchez-le dès qu’ils seront suffisamment secs. Appliquez aussi un protecteur de chaleur (spray thermo-protecteur pour faire barrière à la chaleur. Et ça fonctionne aussi pour le fer à lisser qui chauffe encore plus !). Utilisez vos fers à boucler et à friser sur cheveux secs (idéalement essayez de limiter un maximum cette dernière étape).

Notre conseil d’expert : réglez votre sèche-cheveux à température tiède et concentrez-vous sur les racines, plutôt que de vous attarder sur les pointes. Lorsque votre chevelure est presque sèche, finalisez le séchage avec l’option « air froid » (c’est un des secrets du coiffeur de Kate Middleton!).

Pour la team séchage à l’air libre, quelques conseils (eh oui ce n’est pas parce que c’est naturel, qu’il n’y a aucune règle). Comme pour le sèche-cheveux, épongez un maximum d’eau grâce à une serviette. Ne secouez pas vos cheveux comme une folle, allez-y en douceur! Ensuite n’hésitez pas à appliquer un soin protecteur et, enfin, ne coiffez surtout pas vos cheveux lorsqu’ils sont mouillés! Peignez-les avant de les laver ou dès qu’ils sont secs.

Pour des cheveux au top: