Paris, jour 8

Un dernier buzz…

Ce 6 mars, dernier jour de la fashion week, Paris avait rendez-vous avec le malletier le plus célèbre du monde. Des malles ornées des initiales LV, il y avait dans la cour carrée du Louvre. Mais bien cachées derrière des dizaines de portes. Cette saison, Marc Jacobs avait décidé de faire sortir les mannequins Louis Vuitton de chambres d'hôtels imaginaires. Une symbolique forte pour un grand moment de mode, évidemment. Ceux qui n'ont pas eu la chance d'assister à ce show sublime peuvent se consoler en se jetant sur les photos. D'autant que c'est l'unique manière de prendre pleinement conscience du travail de Mister Jacobs sur cette collection. L'hiver prochain, la femme Vuitton joue la carte du "no logo". Ce qui la rend belle, c'est le vêtement dans ce qu'il a de plus noble. Il est donc question de belles matières (drap de laine, satin, cuir, fourrure), de mix de textures et de détails très glamour (comme les bords des manteaux ornés de strass). La femme Vuitton sort en déshabillé de satin réchauffé par un pull en cachemire ou un long manteau). Elle est sûre d'elle, sûre de sa séduction. Sûre de son allure. Une élégance qui flirte avec le sexy. Un sexy qui flirte avec la tradition. C'est ça la griffe Vuitton.

Avant de quitter Paris, j'ai également fait un dernier détour par le Palais de Tokyo pour y voir le show de la griffe allemand ALLUDE. C'est la troisième fois que ce label basé à Munich est admis dans le calendrier officiel des défilés de prêt-à-porter parisiens. Spécialisée en cachemire de luxe, ALLUDE est la marque rêvée pour celles qui veulent réchauffer leur hiver en beauté: grands pulls cape, sweater à col XXL, cardigan à col châle, pull à torsades, jupe tube toute douce. Cette saison, la créatrice Andrea Karg a également introduit le cuir qui offre un joli contraste avec le cachemire. L'allure est plus jeune et plus rock, mais toujours – joli travail sur la coupe oblige – chicissime.

Et pour conclure cette fashion week sur une note un peu décalée, j'ai filé à la Cité de la Mode et du Design pour y voir MANNEQUINS – CORPS DE LA MODE, une expo ludique, didactique et interactive sur l'évolution du rôle du mannequin dans l'univers impitoyable de la fashion industry. Entre figure formatée à l'extrême et personnalité hors norme, ce regard inédit sur les plus belles filles du monde interpelle. Jusqu'au 19 mai 2013 aux DOCKS. Mannequins – Corps de la mode

M.H.